Les effets du soleil sur notre santé

Le soleil

Au printemps, en été, en automne, en hiver, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, devant ou derrière les nuages, en plein jour ou pendant la nuit (par diffusion ou réflexion de la Lune) il y a toujours le soleil. Rien de plus normal puisque cette étoile composée essentiellement d’hydrogène et d’hélium, et mesurant un diamètre moyen de 1 392 000 kilomètres (soit 109 fois plus grand que celui de la Terre), se situe au centre de notre système solaire : comment pourrions-nous lui échapper ?

Le soleil est en outre la source de bienfaits absolument indispensables à la vie sur la Terre et à la santé humaine en particulier. Les ultraviolets contenus dans le rayonnement solaire sont cependant là hautes doses nocives pour la santé humaine, tout particulièrement pour les enfants. Dans cet article nous en expliquerons les raisons ainsi que les moyens pour nous protéger du soleil sans pour autant nous en priver.

Le rayonnement solaire

Le soleil émet un rayonnement de type électromagnétique. Ce rayonnement est composé de rayons cosmiques, de lumière visible, d’infra-rouge et d’ultraviolets (UV-A, UV-B et UV-C). En traversant l’ensemble de l’atmosphère terrestre une portion du rayonnement solaire (dont une grande partie des UV-B et la totalité des UV-C) est soit absorbée soit réfléchie par l’atmosphère et l’ionosphère. L’autre partie du rayonnement électromagnétique est soit réfléchie ou absorbée par la surface de la Terre (et convertie en chaleur), soit absorbée par les êtres vivants. Sur l’ensemble des rayons ultraviolets émis par le soleil seulement 5% des rayons ultraviolets parviennent jusqu’à la surface de la Terre : 95% d’UV-A et 5% d’UV-B.

Le rayonnement solaire apporte sur la Terre l’énergie lumineuse (lumière) et thermique (chaleur) permettant l’alternance du jour et de la nuit, les climats (température, pression atmosphérique, précipitations, ensoleillement, humidité, vitesse du vent), les saisons (périodes de l’année caractérisées par une certaine constance du climat et de la température), l’existence de la majorité des phénomènes météorologiques, la présence d’eau à l’état liquide et de vapeur.

La source de vie

L’énergie solaire est de plus la source d’énergie qui est à la base de la vie sur Terre. C’est grâce à son action que la vie des êtres humains, des animaux et des plantes (photosynthèse) est rendue possible. La lumière solaire est à l’origine de la formation et de l’entretient de la couche d’ozone qui protège les biotopes d’un excès d’ultraviolets néfastes et cancérigènes. Ces mêmes ultraviolets solaires ont une action désinfectante puisqu’ils contribuent à détruire une partie des microbes contaminant les couches supérieures des eaux océaniques et des eaux superficielles telles que les eaux de baignades ou celles pouvant être utilisées comme eau potable ou d’irrigation.

La lumière solaire est nécessaire à la santé humaine. L’énergie rayonnante de l’astre solaire nous est indispensable au quotidien et est la source de bienfaits de la plus haute importance pour la santé de notre corps et de notre psychisme.
La plupart des cycles biologiques humains se règlent sur le cycle jour-nuit. En communiquant au cerveau la présence ou l’absence de la lumière par l’intermédiaire des cellules de l’œil, le soleil régule sur 24 heures notre horloge biologique interne responsable du contrôle de plus de 150 cycles naturels dans notre corps. Ce processus entraîne la sécrétion d’hormones impliquées soit dans l’activité physique et cérébrale diurne soit dans le sommeil. Ce sont ces hormones qui régulent en grande partie le fonctionnement harmonieux du rythme de notre organisme, contribuant ainsi à notre équilibre psychologique, en particulier notre humeur. Par exemple, en période hivernale ou dans les pays nordiques où la luminosité est moins grande, le taux de dépression et de suicide est plus élevé.
L’exposition à la lumière du soleil permet également de limiter le développement de la myopie, de réguler certains troubles cardiaques et de la digestion, et de soigner des maladies telles que le psoriasis et l’eczéma. Elle rend aussi possible la synthèse de la vitamine D par notre corps, ce qui permet l’absorption du calcium et donc le renforcement de notre squelette. En revanche, une exposition trop faible au cours de l’enfance entrainera au contraire une carence en vitamine D et le rachitisme.
Nous voyons donc que les effets du soleil sur la santé seront bons ou mauvais selon la quantité ou la puissance d’exposition et les caractéristiques propres aux individus. Certes nous profitons du soleil en été et nous le cherchons en hiver : que ce soit sur la plage en vacances, sur des skis en montagne, sur la route en voiture, au bureau près d’une fenêtre en semaine, ou dans le jardin le weekend.

Stephen Nery, Juin 2018